Press Articles

Eurobonds : Torbey suggère de "négocier avec les créanciers"

Country: Beirut,Lebanon

17

Feb 20

Le président libanais Michel Aoun recevant le président de la Fédération mondiale des banquiers arabes, Joseph Torbey, à Baabda, le 17 février 2020. LIBAN

OLJ

Le président de la Fédération mondiale des banquiers arabes, Joseph Torbey, a recommandé lundi, pour faire face à la crise économique et financière que connaît le Liban, de "négocier avec les créanciers" plutôt que d'avoir recours à la justice. Le Liban doit rembourser début mars 1,2 milliard de dollars d'eurobonds - des obligations émises en dollars - arrivant à échéance, mais les avis divergent sur le bien-fondé du paiement ou non de cette tranche et certains milieux prônent de négocier dès à présent avec les créanciers de l’État une restructuration de la dette.
"Les banques arabes sont solidaires des établissements libanais dans la crise que traverse le pays", a déclaré M. Torbey à l'issue d'une réunion avec le président libanais, Michel Aoun. "J'ai discuté avec le chef de l’État de l'expérience des banques arabes concernant des situations similaires qu'elles ont vécues dans le passé et j'ai surtout recommandé d'éviter le recours à des procédures judiciaires", a ajouté l'ancien président de l'Association des banques du Liban. "Il faut plutôt préférer des négociations avec les créditeurs", a-t-il précisé. Il a souligné que la question du remboursement des eurobonds ne concerne "qu'une éventuelle demande de report du paiement, via des négociations, en raison des conditions financières" actuelles. "Il ne s'agit pas d'un désaccord concernant le montant du paiement ou les échéances", a-t-il ajouté. "Il s'agit d'un cas ordinaire d'un point de vue financier", a-t-il affirmé.
Le Liban, secoué par une révolte populaire sans précédent déclenchée le 17 octobre dernier et en proie à la pire crise économique depuis la guerre civile (1975-1990), croule sous une dette d'environ 92 milliards de dollars, soit plus de 150% de son produit intérieur brut, l'un des ratios les plus élevés du monde.
Le cabinet s'est donné deux semaines pour décider de la marche à suivre pour le remboursement des eurobonds. Signe de l’urgence, le gouvernement a officiellement adressé mercredi une demande au Fonds monétaire international pour une assistance technique. Les experts du FMI sont attendus dans les prochains jours pour présenter au Liban un plan économique, monétaire et financier global pour gérer la crise.